Accueil > Internet > Je resterai un blogueur anonyme

Je resterai un blogueur anonyme

J’ai ouvert ce blog vendredi dernier. Ce n’est pas le premier. J’ai déjà créé 5 ou 6 blogs par le passé. Et aucun n’a survécu à mon impatience redoutable. La plupart d’entre eux ont fermé leurs portes suite à des excès de colère ou à un manque de motivation. C’est triste mais c’est mon tempérament. Je peux être passionné par quelque chose pendant des mois et tout abandonner le lendemain. J’espère que l’espérance de vie de Recredunet sera un peu plus longue. Je vais essayer de lutter contre mon propre caractère. Mais Je ne vous garantis rien.

Enfin, tout ça pour dire que je commence à connaître le monde du blogging. Je ne dis pas que la blogosphère n’a plus aucun secret pour moi, mais elle m’est de plus en plus familière. C’est comme le sexe. Les premières fois, vous vous débrouillez comme un esquimau aux Caraïbes. Puis, au fil du temps, vous commencez à prendre confiance et à fusiller votre compagne comme un roi.

Je n’ai jamais signé un article par ma vraie identité. J’ai toujours utilisé divers pseudos. Certains blogueurs pensent qu’il est légitime de donner son nom. Apparemment, les internautes apprécient. Ça créerait un lien entre rédacteur et lecteurs. Ils n’ont pas tout à fait tort. Imaginez un article signé « Le toxico » et un autre « Georges Dupont ». Le second est clairement plus crédible, plus classe et professionnel. Ce n’est pas pour autant que je vais commencer à signer mes billets par mon nom. Et même si je risque de perdre ma crédibilité. Je préfère rester anonyme. Pourquoi ? Les raisons sont multiples :

  • Personne ne sait que je tiens un blog. Ni mes parents, ni mes frères et ni mes amis connaissent mon activité sur le web. Non, je n’ai pas honte. Je n’ai pas envie que tout le monde me casse les couilles. Certains seront peut-être contre mes idées et mes opinions. D’autres seront sans doute outrés par mes propos. Je n’ai pas envie de me faire harceler. Je préfère rédiger mes articles dans mon coin et ne pas avoir à justifier chaque ligne de mes textes.
  • Je peux m’exprimer librement. Je peux donner mon opinion sans avoir peur des représailles. Certains blogueurs se sont déjà fait menacés. Je n’ai pas envie de me chier dessus dès qu’on me suit dans la rue. J’exagère un peu mais je ne suis pas loin de la réalité. Pour le moment, je n’ai pas écrit de billets sur des sujets chauds ou controversés. Ça viendra.
  • Je vais entrer dans le monde professionnel. Dans trois ans, j’aurai un job comme Monsieur-tout-le-monde. Je n’ai pas envie de me faire recaler parce que je tiens un blog. Il y a quelques mois, une secrétaire s’est fait virer parce qu’elle avait tenu des propos orientés sur son blog. Je ne veux pas être la prochaine victime.
  • Pour garder une part de mystère. Vous ne savez pas qui je suis ni de quoi j’ai l’air. Vous me découvrez petit à petit au travers de mes articles. Mon identité et ma personnalité se cachent dans mes textes. Vous devez me lire pour apprendre a me connaître. Révéler mon nom supprimerait cette atmosphère.

Vous devez me prendre pour un parano ou un fou furieux. Au fond de moi, je suis sûr que certains blogueurs me comprennent et agissent de la même manière. Je préfère prendre mes précautions et couvrir mes arrières. Un jour peut-être, je dévoilerai mon identité et j’ouvrirai mon âme. Je dirai merde ou fuck sans avoir peur des représailles. Pour le moment, mon anonymat est indispensable. Ce jour n’est pas près d’arriver.

Publicités
Catégories :Internet Étiquettes : , ,
  1. 1 avril 2011 à 17:10

    Ayant franchi le pas du « Personal Branding », je suis de ton avis. Tant qu’on n’a pas bien pesé les conséquences de dévoiler sa véritable identité, il vaut mieux se cacher.

    Sympa ton thème 😀
    Enfin bon, j’ai bien hacké le mien…

  2. 1 avril 2011 à 17:58

    C’est clair, je ne suis pas près de révéler ma véritable identité sur ce blog. Qui plus est, ce blog « n’a rien de sérieux », je ne l’utilise pas pour promouvoir mon entreprise ou quoi que ce soit. Je blog pour m’amuser donc je ne vois pas l’intérêt de me mettre à nu.

    Héhé !

    • 1 avril 2011 à 18:42

      Surtout tu as l’air d’avoir bien goupillé ton truc. Car j’en connais certains qui ont essayé de jouer la carte anonyme pour se retrouver rapidement mis au pilori.
      Après, l’un n’empêche pas l’autre. J’ai aussi des zones plus ou moins de « défouloir » où je mets au défi quiconque de savoir que c’est moi.

      • 1 avril 2011 à 18:50

        J’essayerais de garder mon anonymat le plus longtemps possible. J’espère que ça va durer longtemps. Peut-être qu’un jour je serais démasqué (ou je me démasquerai tout seul). Seul l’avenir nous le dira.

        J’ai remarqué que la plupart des blogueurs non-anonymes possèdent un autre blog en parallèle pour avoir leur petit coin à eux. Une sorte de retour aux sources quoi. On ne peut pas se permettre de tout dire/faire une fois qu’on a dévoilé son identité.

  3. 1 avril 2011 à 18:36

    Mais grave, le cocktail blog/IRL nuit à la santé.

  4. 1 avril 2011 à 18:43

    Au passage, j’ai appris ce qu’est un consultant en référencement.

  5. 1 avril 2011 à 18:48

    Oulah c’est un terme qui devient de plus en plus galvaudé.
    Parfois, ça me dérange même. Sauf qu’il n’y a pas grand chose d’autre pour qualifier mon métier.
    Je fais partie de la vieille école sur ce point 😉

  6. 1 avril 2011 à 18:51

    Au fait, Le Gounjou et recredunet c’est « pareil mais différent » ? 😀

    • 1 avril 2011 à 18:52

      On a un point commun: on porte le même soutif rose.

    • 1 avril 2011 à 18:52

      Comment ça ?

      • 1 avril 2011 à 19:10

        Style commun d’écriture et similitudes dans le format du blog.

      • 1 avril 2011 à 19:20

        Pour le format, je l’ai voulu minimaliste pour deux raisons: je suis un nourrisson de la blogosphère (mon recueil à partitions existe depuis un mois) et je suis une nullité en design.
        Ah bon, on a un style d’écriture commun ?

      • 1 avril 2011 à 19:27

        LaurentB : pure coincidence 🙂 .
        Et je ne trouve pas qu’on ait vraiment un style d’écriture identique.

      • 1 avril 2011 à 19:31

        Je plussoie. Tout est une histoire de seins roses.

      • 1 avril 2011 à 19:37

        Je pense bien.

  7. 1 avril 2011 à 18:53

    Au fait, l’Andorre, c’est pour fuir le fisc ?

    • 1 avril 2011 à 19:09

      Ceux qui fuient le fisc restent dans le pays et trichent.
      Je suis parti, donc je n’ai rien à devoir à personne et surtout pas au fisc…

      Sinon, c’est clair que ce n’est pas pour l’air frais de la montagne que je suis venu en Andorre 😀

      • 1 avril 2011 à 19:14

        1) ça, c’est bien vrai.
        2) tu dois sûrement être prélevé à la source en Andorre, donc c’est sûr que tu dois rien au fisc.
        3) c’est chouette, l’air frais de la montagne, tu trouves pas ?

  8. 1 avril 2011 à 19:40

    Cet article tombe à pic en fait: je viens de recevoir un mail d’un taré de l’Internet mondial, qui me demande de sortir de mon anonymat. Je crois qu’il a pas bien saisi pourquoi on appelle un Gounjou un Gounjou. Ca vous est déjà arrivé ?

    • 1 avril 2011 à 19:43

      Pas une seule fois.

      • 1 avril 2011 à 19:45

        T’en as de la chance. Le fait de ne pas avoir de seins IRL doit aider.

      • 2 avril 2011 à 00:11

        C’est sûr, moi je n’ai pas ce problème.
        Mais la plupart du temps, ils ne vous apportent pas que des ennuis hein.

      • 2 avril 2011 à 23:49

        Ouais mais j’ai le feeling qui çui-là, si.

  1. 15 juillet 2011 à 12:08

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :