Accueil > Télévision > Critique : L’Élite de Brooklyn

Critique : L’Élite de Brooklyn

Cet article est tiré de mon ancien blog. Je n’ai pas eu le courage de repartir de zéro ; j’ai donc repris l’ensemble des billets que j’avais rédigé ces derniers mois. Je sais, je sais, je suis un gros flemmard.

En ce moment, j’enchaîne les films. Hier soir, je suis allé voir L’Élite de Brooklyn chez des amis. Habituellement, je ne regarde pas souvent de films policier ; je préfère de loin les comédies. Qui a-t-il de mieux qu’un bon divertissement avant de se coucher ? Mise à part les femmes, je ne vois pas. Pour terminer sa journée en beauté, c’est le top. Mais parfois, il faut savoir varier les plaisirs.

Je voulais voir ce film depuis très longtemps. La bande-annonce et le synopsis m’avaient mis l’eau à la bouche. Malheureusement, il m’a beaucoup déçu. Je m’attendais à mieux.
Si vous ne connaissez pas l’histoire du film, voici le synopsis :

En proie à leurs propres démons, Eddie, Sal et Tango, trois flics, officient dans le 65e district, l’un des plus dangereux du nord de Brooklyn.
Dans une semaine, Eddie, la cinquantaine, sera à la retraite. Déprimé et désabusé, il tente de retrouver du réconfort dans l’alcool et auprès d’une jeune prostituée, Chantel.
Sal travaille à la brigade des stups et a du mal à joindre les deux bouts. Sa femme enceinte a des problèmes de santé et leur maison est trop petite. Ils attendent des jumeaux et leur famille va passer de cinq à sept personnes.
Tango voudrait désespérément revenir en arrière. Depuis plusieurs années, il travaille sous couverture et se fait passer pour un trafiquant de drogue, ce qui lui a valu une année de prison, et sa femme a demandé le divorce.
Ces trois flics n’auraient jamais dû se croiser, jusqu’à cette nuit où l’enfer s’est déchaîné à Brooklyn…

Pourtant, ce film avait tout pour réussir. Le réalisateur, Antoine Fuqua, est l’auteur de très bons films : Shooter tireur d’élite et Training Day sont deux exemples imparables. Dans ce film, il ne m’a pas du tout séduit, au contraire. Nous retrouvons dans ce film d’excellents acteurs : Richard Gere, Don Cheadle, Ethan Hawke pour ne citer qu’eux. Même s’ils ne sont pas tous reconnus mondialement, leurs prestations sont formidables. Nous pouvons également noter la – courte – présence de Logan Marshall-Green, acteur dans la série Newport Beach.

Avoir tous les éléments pour réaliser un bon film, c’est bien. L’accomplir est une chose beaucoup plus ardue. Pourquoi de tels propos ? Le scénario m’a vraiment déçu. L’histoire m’a semblé interminable. A travers ce film, nous découvrons la vie de trois agents du soixante cinquième district. Même si elles sont liées par divers évènements, la séparation des histoires est évidente et plutôt ennuyeuse. J’avais l’impression de regarder un épisode de 24 heures chrono, mais nettement moins bien foutu.

Bien entendu, le film n’a pas que des points négatifs. Les trente dernières minutes rattrapent tout. Certaines scènes sont très angoissantes et font monter considérablement la pression. Un vrai délice. Les musiques sont quant à elles très bien choisies et accentuent l’anxiété. La violence tient également une place à part entière dans ce film. Sur ce coup, ils ont fait du très beau boulot.

Certains d’entre vous ne comprendront sûrement pas mon avis. Peut-être que vous l’avez adoré. Malheureusement, ce n’est pas mon cas ; je suis probablement un peu dur mais c’est ce que je pense. L’Élite de Brooklyn m’a véritablement déplu.

Publicités
Catégories :Télévision Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :